L'ÉCONOMIE

La monnaie en Nouvelle Calédonie est le Franc Pacifique (CFP ou XFP).


external image cfp_money.jpg



L' industrie

La principale ressource économique de l'ile, le nickel, est en plein boom depuis la hausse des cours poussée par la forte demande en provenance de Chine : La Nouvelle-Calédonie possède 30 % des réserves mondiales et 6 % de la production mondiale. Il représente 90 % des exportations du territoire.




external image nickel.jpg

Image du Nickel

L'industrie locale d'extraction de nickel, autrefois entièrement sous la main du groupe minier Eramet, se voit progressivement confiée aux intérêts indépendantistes conformément aux accords de 1988.Dans une moindre mesure, on trouve aussi du chrome, du cobalt, du fer, du cuivre et même de l'or.

Il est à espérer que la création de fonderies modernes devrait augmenter la valeur ajoutée des exportations, et mieux diversifier les sources de revenu du territoire, actuellement fortement soumis aux cours du mineral brut.

Cependant le développement de ces activités se heurte (surtout dans la Province Sud) à des considérations écologistes, défendues par une partie des représentants kakaks locaux (divisés sur la question). En effet, la Nouvelle-Calédonie possède le second plus grand récif coralien du monde, et certains partis autochtones cherchent à faire classer ce récif au patrimoine mondial de l'humanité pour le préserver.

Ce choix a un sens, puisqu'il permettrait de préserver une richesse touristique qui n'a pas de prix : l'environnement quasi parfait pour positionnement haut-de-gamme, le seul qui permettrait de dégager des résultats tangibles pour le territoire en harmonie avec la beauté du lieu.

Le gouvernement coutumier de la Province Nord est en revanche l'initiateur de projets industriels similaires destinés à mieux répartir les activités économiques trop concentrées dans la Province Sud.



L'Agriculture


Traditionnellement, l'agriculture occupe une place centrale dans la société calédonienne avec des cultures vivrières en tribus et de grands élevages extensifs sur la côte Ouest.

Elle ne représente toutefois que 1,9% du PIB en 1994.

La surface agricole utilisée représente environ 10% de la superficie totale du territoire en raison d'une géographie peu propice (reliefs de la côte Est, plaines peu fertiles et sèches de la côte Ouest). Une agence de développement rural et d'aménagement foncier a été créée par la loi référendaire du 9 novembre 1988 afin notamment de permettre une redistribution des terres en faveur des Mélanésiens. Entre 1989 et 1996, plus de 83 500 ha. ont fait l'objet d'attributions, dont environ 68.215 ha. à des Mélanésiens.28% de la population travaille dans des exploitations agricoles produisant 47% des besoins alimentaires.







Peche

L'archipel offre trois zones de pêche.Il existe trois sortes de pêche en Nouvelle-Calédonie. La pêche en lagon, traditionnellement artisanale et pratiquée à partir de petites embarcations motorisées de moins de dix mètres.La pêche côtière, qui exploite, grâce à des navires polyvalents, les ressources de la pente récifale externe et celles qui se trouvent dans les limites des eaux territoriales.

On est exportée vers le Japon. En 1996, le nombre des navires armés pour la pêche professionnelle s'est élevé à 318 avec au total 859 marins locaux à bord.L'aquaculture, qui produit essentiellement des crevettes, suscite un intérêt grandissant en Nouvelle-Calédonie qui dispose de nombreux atouts dans ce domaine. En 1996, la production de crevettes a été de 965 tonnes, la filière de la crevette tropicale s'est imposée comme la seconde activité exportatrice du territoire.



Tourisme

INDUSTRIE ET ARTISANAT
Le tourisme, qui représente prés de 10% du PIB, occupe une place privilégiée en Nouvelle Calédonie en raison des atouts naturels de premier plan dont dispose le territoire.

L'animation culturelle est assurée par plusieurs musées, notamment : le musée néo-calédonien, le musée géologique, et le futur Centre culturel Jean-Marie TJIBAOU (inauguration prévue pour mai 1998) qui aura pour mission la mise en valeur et la promotion de la culture kanak.
INDUSTRIE ET ARTISANAT
INDUSTRIE ET ARTISANAT








INDUSTRIE ET ARTISANAT